Paysagistes dplg / landscape architects

SITE EN CHANTIER

PROJET DE PAYSAGE
AMENAGEMENT  /  URBANISME
ÉTUDES PRÉALABLES
MAÎTRISE D’OEUVRE
PROGRAMMATION
CONSEIL

photo_page_accueil
Collonges-la-Rouge (Corrèze) 2014 / Étude globale de requalification du site classé et MOE complète pour l’aménagement des espaces publics / 1,5 M € HT / livraison première tranche juin 2014 / INDIGO SARL, paysagistes mandataire

 

ACTIVITÉS DE L’AGENCE:

Nous réalisons depuis 1998 des missions d’études préalables, conception, maîtrise d’oeuvre, conseil en:

  • REHABILITATION, CREATION et AMENAGEMENT d’ESPACES PUBLICS en milieu urbain, rural, sites patrimoniaux
  • AMENAGEMENT et INTEGRATION d’INFRASTRUCTURES, EQUIPEMENTS
  • CREATION et AMENAGEMENT PARCS, JARDINS, CIMETIERES
  • CREATION et AMENAGEMENT de LOTISSEMENTS, ZONES D’ACTIVITES (URBANISME OPERATIONNEL)
  • DOCUMENTS D’URBANISME
  • ETUDES URBAINES ET PAYSAGERES, PLANS DE PAYSAGE

La spécificité de notre regard et de notre démarche de paysagistes, aussi bien dans l’urbanisme que dans le projet, nous rattache inéluctablement au territoire préexistant, à ses composantes, à ses lignes de force et à ses potentialités, à partir desquelles le projet va devoir composer ; cette vision est d’ailleurs en tant que généraliste que transversale et thématique, et permet d’offrir une vision globale, ouverte aux diverses problématiques, et de fixer une ligne de conduite, commune aux différents types de projet, et partagée par le plus grand nombre.

Notre expérience professionnelle dans les étapes du projet, depuis l’analyse du porteur à la connaissance et le diagnostic architectural, paysager et environnemental jusqu’à la mise en œuvre du projet urbain et / ou des aménagements de l’espace public. Cette expérience, de 20 ans dans le Lot, avec Jacques Bernus, s’ajoutant à une longue collaboration avec Michel Corajoud, paysagiste à Paris, Grand Prix du paysage et grand prix d’urbanisme, sur des projets très importants, nous a permis de fonder une vision très lucide de l’information en matière d’urbanisme que le projet en général, et ce à très différents échelles des problématiques urbaines et aujourd’hui rurales.

Le paysage n’est pas un objet mais le résultat visible d’un projet, d’une intention. Le travail des paysagistes porte sur les espaces interstitiels, les limites, les seuils, les agencements. Ces lieux constituent à la fois les formes introductives d’un ouvrage ou d’un équipement, en continuité d’intentions entre les bâtiments et les espaces extérieurs qu’ils déterminent, à la fois le cadre fédérateur, qui oriente la typologie, la forme urbaine, qualifie (toutes) ses séquences et révèle les perspectives.

Nos projets commencent par l’observation du site initial dans le but d’identifier et faire émerger les traces et relations qui pourraient devenir les premiers éléments/matière de travail ; le choix de préserver autant que possible les structures existantes et de récupérer et/ou réutiliser les matériaux présents sur site est à la base des critères qui, en partant de la lecture des ressources disponibles, fixent le palimpseste de l’organisation du projet.

Nous portons un grand attachement à produire des espaces publics le plus simples, efficaces, « partageables » et réversibles possibles, cet attachement nous l’avons affiché comme un objectif permanent dans toutes les opérations que nous avons réalisé tout au long de notre pratique professionnelle, comme étant une condition préalable à toute idée d’aménagement.